Renaissance de Runeterra
Bienvenue sur le forum de RP au contexte basé sur un jeu duquel tu as certainement entendu parler: League of Legends.
Rejoins-nous et réécris l'histoire de la League à ta manière en incarnant ton main, ou encore ton champion favori !

Avis: On n'utilise plus la chatbox du forum. Veuillez rejoindre notre Discord si vous voulez communiquer avec nous !

Au plaisir de vous compter dans nos rangs, jeune aventurier(ère) !
Et si toutefois, vous avez la flemme d'une présentation, nous avons des personnages prédéfinis libres ! Faites un tour dans la section "Présentations" !




 
Reprise du Forum en cours

Partagez|

Acte 2 - Les calamités d'Ionia

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
YasuoAdmin
Messages : 37
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18

Feuille de personnage
Arbre: Guerrier
Position actuelle: Ionia
Nombre de techniques:
8/8  (8/8)
Voir le profil de l'utilisateur http://league-reborn.forumactif.com
MessageSujet: Re: Acte 2 - Les calamités d'Ionia  Jeu 25 Jan - 6:11

Alors que je venais tout juste de finir d'écrire une voix résonna dans tous les alentours... Elle m'appelait mais appelait également d'autres personne.
Je connaissais certaine d'entre elles personnellement comme Zed et d'autres juste par rapport aux légendes. Puis vint une dernière phrase...

-Dans une minute, si vous ne vous montrez pas, je m'amuserai à me téléportez dans CHAQUE maison d'Ionia, afin de collecter des têtes, à vous de voir.

Je ne savais pas quoi faire, je n'avais pas eu le temps de voir ce qu'il s'était passé là-bas tous ce que je pu voir au loin c'était des corps autour d'un homme et la voix venait de sa direction. Comment savait-il que j'étais là... j'étais pourtant bien caché et loin.
Puis je vis une femme, elle ne ressemblait pas à Kalista comme le disent les légendes, j'en déduisai alors que c'était Syndra, elle volait et créait pleins de sorte de boule noir.
Puis je vis Kalista au sol, il ne manquait plus que Zed et moi. Alors je n'hésitais pas une seul seconde je fonçais en direction de cette homme du néant.
Il était hors de question pour moi que des innocents meurent par ma lâcheté mais également hors de question de mourir aujourd'hui sans avoir accompli mon objectif.

Je me mis alors à courir terriblement vite en évitant toutes les créatures du néant qui étaient sur mon chemin tout en tranchant en deux certaine d'entre elles que je jugeais trop collante.
Puis tout à coup alors que Syndra attirât sur le sol celui ci commençait à se déformer et formait des gros blocs de terre et de roche qui lévitait. Alors sans perdre une seul secondes je me propulsais en sautant puis en lançant une grande bourrasque en direction du sol.
Une fois sur une roche lévitant, je me mis à sauter sur les autres pour avancer en direction de cet homme et Syndra.

Au bout du quatrième rocher je me retrouvai face à... Shen. C'était donc lui.
Ceci explique pourquoi il était absent et qu'il n'avait pas intervenu.
Shen était en face de moi légèrement sur ma gauche sur un autre rocher, et encore plus à gauche Syndra se trouvait sur le sien on formait un triangle. Autour de nous des sphères planaient, elles avaient une aura menaçante tout comme Shen.

Mon bras saignait, j'étais déjà un peu fatigué par les derniers combats mais j'étais là debout devant lui mon sabre à la main.
Comme je compris que l'ambiance avait l'odeur de la mort je ne tardais pas à accumuler le maximum de concentration, le vent m'entoura et tourbillonnait autour de moi mais également autour de mon sabre à une vitesse folle.
A ça s'ajoutait une confiance en moi que tout le monde ressentaient et mon regard perçant qui ne quittait pas les deux personnes qui m'entouraient une SEULE FRACTION de seconde. J'étais attentif au moindre mouvement, au moindre bruit.
Mon corps était enfin échauffé et j'avais canalisé tout mon potentiel: j'étais prêt à un éventuel affrontement.

-Shen. Ou plutôt démon. Que fais-tu ici ? Que cherches-tu ? Tu t'es emparé du corps d'un héros, d'un défenseur du monde... Pour détruire tous ce que tu trouve ? Qu'elle ironie du sort.








_________________
"La mort est comme le vent... Toujours à mes côtés !"

ID de techniques: 11 - 25 - 82 - 3 - 49
avatar
Zed
Messages : 10
Date d'inscription : 23/12/2017

Feuille de personnage
Arbre: Assassin
Position actuelle: Ionia
Nombre de techniques:
2/8  (2/8)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Acte 2 - Les calamités d'Ionia  Jeu 25 Jan - 18:42

- Zed ! Amène toi.

Qui ose me déranger ?! Qu’on me le dise ! Je suis entrain d’aider des gardes et le seul truc que Shen trouve à dire; c’est de me menacer de tuer des innocents si je ne viens pas ?

Que cela est pathétique. J’en ai que faire des innocents, qu’ils meurent, cela fera moins de personne sur Ionia.

J’achevais d’un magnifique coup de lame une des créatures avant de disparaître dans l’ombre. Que croyait-il ? Que j’allais venir à pied ?

C’est mal me connaître.

Ils étaient donc tous la. Si l’on puit dire ainsi, il n’y avait en réalité que Yasuo, Syndra... et « mon très cher ami »; Shen. Me tenant dans l’ombre, j’examinais chacune de ces personnes.

Que c’etait drôle. Syndra se sentait elle réellement menacée pour déployer ses sphères ? Yasuo, était il si peu en confiance entre nous ?

Bien évidement. Qui aurait confiance face à des assassins de notre trempe ?

Je m’avancais. Lames rentrées, il ne me fallait qu’un simple mouvement du poignet pour qu’elles sortent. Je n’avais aucun ressenti face à eux. J’étais.... « calme ».


- Shen. Que me vaut cet... « honneur » ? Soit heureux que j’ai répondu à ta demande, je crains que tu aurais passé la fin de ta journée à collecter des têtes.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Acte 2 - Les calamités d'Ionia  Ven 26 Jan - 14:52

(Gardez en tête que mon style d'écriture va s'adapter en fonction du Shen des ténèbres, donc certaines pensées iront totalement à l'encontre du Shen originaire d'Ionia)

Hum...Pourquoi tardaient-ils à arriver ? Une minute s'était écoulée mais j'avais l'impression d'avoir attendu des heures, des journées entières, et pourquoi pas des décennies même ? Ma soif de sang était vivante, elle me tourmentai intérieurement, que ce soit physiquement ou moralement. J'avais besoin de voir le sang d'une quelconque personne gicler sur le sol, et ceci, dans les quelques secondes qui suivaient, sinon j'allais débuter ma fameuse collection. Moi ? Honte ? Mais non, aucunement, il n'y avait pas de honte dans une parfaite démonstration de puissance, et quoi de mieux quand on l'accompagnait d'une tête embrochée sur sa lame ? Ou encore mieux, trimballant un sac de crânes baignés de sang ? Si les "héros" ne se montraient pas, j'allais m'amuser ! Mais, que faisaient-ils ? Peut-être que ma voix, vu ma position, était inaudible, alors j'allais utiliser une autre forme de communication...Que diriez-vous d'un grand poster dans le ciel dont les lettres étaient formées par différentes articulations arrachées ? Ou encore...Enfin bref, plein de possibilités.

Je vis quelqu'un s'approcher moi, il s'agissait de Kalista, elle avait l'air sûr de ses capacités, réduisant la distance nous séparant toujours plus.

-Oh ! Kalista ! La mocheté de Runeterra, je ne m'attendais pas à c'que tu sois la plus ponctuelle parmi mes invités du jour. Tiens, je m'attendais davantage à voir un Yasuo...Mais bon...Comment te portes-tu ?

-Shen, qu'est-ce qui a changé en toi ? Tu n'es plus celui que j'ai...

-Rien n'a changé, j'ai tout simplement goûté à la vraie puissance.

Aussitôt dit, elle ne me voyait plus, j'étais réapparu dans son dos, la transperçant de ma lame faite d'énergie du Néant, ce qui fit sortir toutes les âmes prisonnières de son corps. Sa dépouille tomba inerte sur le sol, alors qu'on pouvait voir les petites particules bleuâtres s'échapper du trou béant au beau milieu de son abdomen. J'avais enfoui ma main dans son cadavre, puis je levai ce corps, ma main s'agrippant à ses côtes. Je regardai alors autour de moi, cherchant un témoin du spectacle, et c'est alors que je vis Syndra s'amener lévitant, une multitudes de sphères derrière elle, toujours aussi extravagante, mais pathétique. Elle posa un pied au niveau du sol, ce dernier se fissura et changea aussitôt de structure, présentant des rochers à divers endroits. Elle me regardait, et osa m'adresser la parole... J'esquissai un sourire, le corps de Kalista toujours embroché sur ma main. Quelques secondes plus tard, ce fut l'arrivée de Yasuo, bien moins spectaculaire que celle de Syndra mais on voyait bien l'écart de sagesse et de maturité. Il s'activa, créant un courant d'air autour de lui et de son épée.

-Mais, attendez les amis...Il nous manque Zed.

C'est alors qu'une ombre se forma au milieu de Yasuo et de Syndra, c'était donc Zed, lames rentrées qui s'était présenté, comme s'il savait que son niveau était tout à fait supérieur à celui de ses compagnons du jour. Il parla de sa voix rauque, me disant qu'en fait, il n'avait pas spécialement envie de m'empêcher à débuter ma collection de têtes. C'était lui, c'était tout Zed. De mon autre main, je pointai le cadavre de Kalista qui était embroché sur ma main droite:

-Elle ? Elle était arrivée un peu trop tôt, par contre vous, vous êtes piles à l'heure ! Syndra, dis moi...Cela ne t'amuserait pas que je vienne dans ton palais, pour une démonstration de puissance, et...de plaisir intense ? Et toi Yasuo, mon cher Yasuo, assez étrange que tu sois encore autant dévoué à la protection d'Ionia...Hum, Zed, Zed, Zed, toi t'es un cas spécial. Tu es le seul que je n'ai pas envie de tuer, mais, crois moi, à la fin, je ferai de toi une vraie accumulation d'ombres, sans os et sans chair...Ahaha.

Je projetai aussitôt le corps de Kalista en direction de Yasuo, alors que moi, je marchais lentement en direction de Zed se trouvant juste en face de moi. Ma cape de couleur noire refit son apparition, flottant derrière moi, mes yeux redevinrent noir alors que mes doigts prenaient l'apparence de griffes de métal. Oh oui, j'allais les charcuter, un par un. Que la fête commence !

Je fusai en direction de Zed, soulevant derrière moi une nuée de poussières considérable comme si je fendais littéralement le sol, et arrivé à son niveau j'armai mon poing droit que je lançai en plein dans sa face. C'était une attaque basique et simple, toutefois, elle allait me permettre de jauger les stratégies combatives de Zed, était-il du genre à esquiver ? Bloquer ? Ou contre-attaquer ? Tout cela était en quelques sortes une collecte d'informations. Je n'avais pourtant pas oublié Syndra et Yasuo. Je sortais à peine du nuage de poussière créant un effet de surprise sur Zed, car ma vitesse était tout à fait inimaginable, mais ils pouvaient tous remarquer qu'à mon apparition, ma cape avait disparue, je ne l'avais plus accrochée à mon dos. C'est alors que Syndra sentit son pied être tiré vers le sol, une attaque furtive qui normalement était imparable, car la cape avait perforé le sol, créé un tunnel sous-terrain et avait remonté sous les pieds de Syndra se saisissant de son pied droit. Elle était incapable d'esquiver ce qu'elle ne voyait pas. N'est-ce pas ? Puisque j'avais utilisé ce même nuage de poussière créé pour que la cape puisse creuser un trou en une seconde ! Yasuo, il avait eu sa part du gateau et il ne s'en doutait pas. Le corps de Kalista envoyé dans sa direction était une bombe à retardement, j'avais posé une bille noire dans sa dépouille, une bille qui en explosant pouvait ravager un large périmètre, pouvant affecter Zed, Syndra et même moi, mais vu que j'étais à l'origine de l'attaque, je connaissais mon plan et je me préparais en conséquences. Qu'allait faire Yasuo ? Il voyait un simple cadavre arriver, mais il ne savait pas qu'en ce corps résidait une bombe à une puissance dévastatrice.

La main qui tira Syndra vers le sol s'était resserrée autour de sa cheville, et avait pris la forme d'une multitude de pincettes transperçant son pied et s'accrochant littéralement à ses veines, artères, et à sa chair même. C'était pénible, carrément douloureux. Pendant ce temps, Zed allait réagir en fonction de mon attaque, ignorant lui aussi que la dépouille de Kalista envoyée vers Yasuo avait une bombe qui allait raser toute la zone. Syndra au sol, et les deux autres adversaires dans l'ignorance...Ce combat s'annonçait passionnant.
avatar
YasuoAdmin
Messages : 37
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18

Feuille de personnage
Arbre: Guerrier
Position actuelle: Ionia
Nombre de techniques:
8/8  (8/8)
Voir le profil de l'utilisateur http://league-reborn.forumactif.com
MessageSujet: Re: Acte 2 - Les calamités d'Ionia  Mar 30 Jan - 10:26

(J'écris avant Syndra)

Tous le monde étaient arrivés. Tous le monde se regardaient. Shen du néant était devant nous portant à bout de bras le cadavre de Kalista. Il dégageait une telle aura...
La moindre seconde fut intense et étouffante.

-Elle ? Elle était arrivée un peu trop tôt, par contre vous, vous êtes piles à l'heure ! Syndra, dis moi...Cela ne t'amuserait pas que je vienne dans ton palais, pour une démonstration de puissance, et...de plaisir intense ? Et toi Yasuo, mon cher Yasuo, assez étrange que tu sois encore autant dévoué à la protection d'Ionia...Hum, Zed, Zed, Zed, toi t'es un cas spécial. Tu es le seul que je n'ai pas envie de tuer, mais, crois moi, à la fin, je ferai de toi une vraie accumulation d'ombres, sans os et sans chair...Ahaha.

A ces mots il lança Kalista dans ma direction et fonça en formant un écran de fumée sur Zed à cause de ça je ne voyais plus Syndra de ma position.
Il était terriblement rapide... Peux être peut-il l'être encore plus que cela mais tous ce que je sais c'est que je peux le suivre de vitesse pour le moment que grâce à mon agilité.
Effectivement à peine avait-il lancé le corps et bouger un tout petit peu son talon que je n'ai pas cessé d'observer j'avais compris qu'il allait foncer sur Zed.
L'observation c'est quelque chose que j'ai acquis ces dernières années... Mais contre Shen c'était différent c'est comme ci tous mes sens, tous mes capacités étaient développées par ma peur... La peur...

C'est alors que je m'étonnai, je fut déjà sur le rocher de Zed entrain de donner un coup de lame circulaire sur le flanc de Shen. Je ne comprenais pas d'où me venait cette puissance et les autres non plus d'ailleurs.
Mon attaque le touchera au moment où son coup de poing touchera Zed. Et alors au moment où les deux coups allaient toucher leur cible j’entre-perçu le corps de Kalista toucher violemment le sol.
Le temps s'arrêta une fraction de seconde, des sortes d'onde de choc fusèrent vers le corps de Kalista et une sphère blanche s'y forma.


Puis une énorme explosion sonique et magique nous enveloppèrent tous. Elle fut tellement puissante qu'elle détruisit presque tous dans un rayon d'une dizaine de mètres.
Je ne pu l'éviter en fait personne ne pouvait, tous le monde devait se prendre l'explosion et Shen aussi. Je vit qu'une seule option, mettre une bonne parti de ma puissance accumulé dans un bouclier de vent et c'est ce que je fit.
Alors que j'étais entrain de donner un coup de sabre à Shen le vent m'entoura et forma un énorme bouclier rond autour de moi alors que j'étais déjà entrain de subir l'explosion... Je fus propulsé à plusieurs mètres et attirai avec une très grande vitesse dans la foret qui était à côté. Je perdis connaissance quelques secondes...

Quand je revint à moi en sursaut je me rendis compte que tous les arbres qui m'entouraient, étaient tous tordu ou couchés dans la direction opposé de l'explosion.
Je vis également les dégâts de mon atterrissage, j'avais arraché plusieurs branches d'arbre et tracé un long chemin sur mon passage.
Mon bouclier de vent était parti, j'étais beaucoup plus faible et j'avais également d'intense douleur un peu de partout mais j'avais surtout mal à la tête et à mon bras gauche.
Je récupérai mon sabre qui était un peu plus loin puis me redirigeai vers le palais de la magie bien tant que mal.

Quand j'arrivai sur place, le palais était à moitié détruit, il n'y avait plus aucune roche dans les airs, et un cratère relativement grand s'était formé durant l'explosion.
Je ne vis personne... Juste un lourd silence se fit entendre... Je décidai alors de m’asseoir contre un arbre déraciné, je pris alors ma flûte avec ma main gauche en sang et me mis à émettre une douce mélodie qui reflétait ma tristesse et ma peur. J'attendais les autres... Je pouvais encore me battre et j'étais confiant malgré tous ça. Je n'ai pas dit mon dernier mot.

_________________
"La mort est comme le vent... Toujours à mes côtés !"

ID de techniques: 11 - 25 - 82 - 3 - 49
avatar
Syndra Mage noire
Messages : 11
Date d'inscription : 30/12/2017

Feuille de personnage
Arbre: Berserk
Position actuelle: Ionia
Nombre de techniques:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Acte 2 - Les calamités d'Ionia  Mer 31 Jan - 18:13

Syndra sentit quelque chose de froid envelopper son pied droit, caressant sa peau d’un touché glacial. Elle frissonnait, avait la chair de poule, ses yeux se sont écarquillés. Cela n’avait duré que quelques secondes avant que cette présence saisit son pied fermement. Elle fut tirée vers le sol, se plaquant brutalement contre celui-ci. Le ciel nuageux, la cime des arbres, la citadelle, Shen, les deux autres, les rochers, les sphères, le sol. Tout défila sous ses yeux, avant que le choc ne l’a rendit étourdie. Elle n’avait pas réagit assez vite, alors elle ne put se rattraper dans sa chute et se cogna fortement la nuque contre un petit rocher qu’elle  avait fait planer auparavant. Ironiquement.

Cela ne dura que quelques instants, elle ouvrit les yeux, quittant cette torpeur forcée avec une horrible douleur au crâne. Elle avait échappé de peu à un coup fatale dans la nuque. La cape de Shen lui tenait le pied, fortement. Impossible de bouger, la douleur était trop forte, elle risquait de s’arracher le pied si elle forçait. Ayant repris connaissance entièrement, elle expira, avant de jeter un coup d’œil devant elle. Vous connaissez cette sensation, quand la mort sonne à votre porte? Quand votre corps désobéit à votre conscience, laissant votre subconscient protecteur diriger votre corps? Quand vous regardez devant vous et voyez, les yeux quand ouvert,  cette lueur meurtrière apparaître?

À quoi pensez vous quand la mort sonne à votre porte?

Maintenant je le sais. Je n’en étais pas sûr, ce n’était qu’un enchaînement d’images saccadées. Il y avait ma mère, elle souriait et riait... ça faisait chaud au cœur. Le soleil brillait derrière elle... ou alors est-ce la lumière de l’explosion? C’était chaud et agréable contre ma peau. Mais, maman, pourquoi tu saignes? Tu pleures... du sang?  Pourquoi? Qui a-t’il? Et... pourquoi mes mains sont tachées elles aussi? Je ne comprenais pas, tout autour de moi était devenu sombre, comme teinté de sang. Les images défilées, je voyais ma vie défilée, passant de joie à effrois.. je voyais mes parents m’abandonner à ce mage. Cet figure paternel.. je me souviens de ses histoires, elles étaient si interessante, si amusante... Je me souviens. Pourquoi m’avait il trahi? Je revois cette scène.. ce combat, dans le donjon, où je l’ai vaincu.. je l’ai tué. Je...

Soudain, mes visions repassèrent, à l’envers. Je voyais ma vie, de maintenant jusqu’à mon plus profond et intime souvenir. Certains m’étaient presque inconnue, comme oubliés.. c’était étrange. Ma vie se rembobinait devant moi. Puis... je me suis souvenue. Je n’étais pas morte, mon esprit avait oublié cette idée. Je devais vivre, je voulais vivre. L’explosion avait créé en tout premier une puissante lueur blanche. Cette seconde de silence avant une explosion, quand toute la nature entre en deuil. Cette seconde durant une éternité. J’avais repris « conscience » avant que la détonation eu lieu. Instinctivement, j’avais tenté de repousser le souffle de l’explosion avec un autre souffle, celui de ma magie. Une vague sombre s’élança, suivant le mouvement de mon bras qui s’étira vers le souffle. Le souffle en premier, fut bloqué, je sentais cette bourrasque faire trembler la terre. Mes sphères n’étaient déjà plus, éparpillait en particule dans l’air.. les arbres s’arrachaient à la terre dans d’horrible craquement et les rochers que j’avais fais soulever se brisaient en milles morceaux. J’avais tenu bon une minute me durant une éternité, utilisant cette folie instinctive pour me défendre.. mais à quoi bon? Le souffle était trop puissant, ma magie n’avait pas tenu bon, et je me le pris de plein fouet.

Ce souffle contenu grâce à la barrière s’écrasa contre mon corps, je n’avais même pas réussi à m’accrocher, plongeant mes mains dans le sol désespérément. Je finis par être propulsée au loin, dans un horrible cri strident. J’avais... mal.

En effet, maintenue au gré du souffle de l’explosion dans les airs, Syndra était encore tenu par cette étrange « main » qui lui serrait la cheville droite. Ce n’était même plus vraiment une main. On aurait dit la mâchoire puissante et tranchante d’un requin, maintenant sa proie jusqu’à ce qu’elle se vide de son sang. Bon sang, c’était d’une douleur. Malgré que la scène ne dura que quelques secondes, cette douleur rendait celle-ci presque interminable.

Sentir sa chair s’arrachait, c’est une douleur tellement vive que nous souhaitons mettre fin à notre vie pour que la douleur cesse. Les crochets s’étaient accrocher dans la peau de Syndra, entourant sa cheville. De légères gouttes de sang avait déjà coulées lorsqu’elle avait tentée de se libérer la première fois. Comme une couronne d’épine, un simple geste enfoncerait les pics bien plus profond dans sa chair. Lorsque le souffle projeta Syndra dans les airs, elle fut retenu fermement par cette chose. Les pics s’étaient resserrés contre elle, et s’agrippait comme du lierre à son pied. Plus elle tirait dessus, contre son souhait, plus les liens de resserraient. Ils finirent par glisser dans la peau, lassèrent la chair. Le sang coulait à flot, la peau se détachait presque à certains endroits, laissant sa chair rouge à vif. On pouvait presque voir le blanc de ses os à certains endroits, tandis sa peau s’était arrachée. Le sang giclait, elle ne pouvait rien faire hormis hurler. Le tendon de sa cheville s’était lui aussi fait sectionner, laissant sa cheville inerte, soumise à cette sanglante torture.

Sa cheville finit par céder, laissant une traîner de sang derrière elle. Elle fut projetée sur plusieurs mètres avant de s’écraser contre un arbre assez ancien pour tenir bon, droit. Elle était inconsciente pendant quelques longues minutes. Le silence régnait autour, tout était devenue si paisible. Un deuil avait commencé à Ionia où même la nature participait. Syndra avait perdu son pied droit, mais heureusement pour elle. Son pied était en charpie, impossible de soigner une telle horreur. Même si sa cheville n’était pas autant en meilleur état, elle restait « sauvable ».

Après ce moment d’inconscience, elle ouvrit les yeux. Elle avait oublié la douleur. C’est uniquement quand elle essaya de se relever qu’elle remarqua son membre disparu. Elle avait eu un cri de douleur, comme si celle ci était revenu suite à ce coup d’œil. Syndra finit par se calmer, reprenant une respiration normale. Ce n’était pas finit Shen, oh non, ce n’était que le début. Comme épris de folie, Syndra se mit à rire aux éclats. Les sphères auparavant disparues firent surface de nouveau, bien plus sombre. Elles frémissaient, comme ci cette masse de magie bouillonnait d’exploser, de détruire et ravager tout ce qu’elle pouvait. Nourrit d’un désir de vengeance, Syndra se releva en planant grâce à sa magie. Sa cheville saignait encore à flot, mais elle ignorait cette douleur, s’en nourrissant pour alimenter cette folie destructrice. Son regard lumineux aux teintes violettes étaient vide d’émotion, elle se rapprochait de nouveau du lieu fatidique. Ce combat causerait des pertes, elle le savait, mais il n’était pas question de reculer. Les sphères l’avaient entourées, tournant autour d’elle en partie, et certaines restant stoïque dans les airs.

Elle s’adressa à Yasuo, premier arrivé, d’un air moqueur, mais aussi à qui d'autres voulait l'entendre: «  Yasuo le disgracié, Zed l’assassin des ombres, Syndra, moi, souveraine obscure. Nous sommes tous des rejetés de la société, ayant fuit cette équilibre Ionien... contre notre volonté, ou en le voulant? Mais nous voilà tous les trois, la peste de Ionia, unissant nos forces contre Shen, le gardien déchu de cette contrée. Les rôles se sont inversés... et il n’y aura qu’un mort de plus aujourd’hui, ce sera l’un de nous. Que le meilleur gagne. »

Syndra s’était entourée de ses sphères frémissantes, prête à engager le combat.
avatar
Zed
Messages : 10
Date d'inscription : 23/12/2017

Feuille de personnage
Arbre: Assassin
Position actuelle: Ionia
Nombre de techniques:
2/8  (2/8)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Acte 2 - Les calamités d'Ionia  Sam 3 Fév - 20:12

Il y avait énormément à analyser de la situation. Le corps inerte de Kalista fut balancé d'une force incontestable vers Yasuo, Syndra était au sol dû à... la cape de Shen, tandis que lui même fonçait droit sur moi. Enfin, ce qui était sûr, c'est que Shen avait bel et bien changé. Que croyait-il ? Qu'il allait devenir aussi puissant en devenant... "Dark Shen" ?

Et bien, il faut croire que c’était chose réussie.

Enfin soit, le fait était là. Shen me fonçait littéralement dessus en armant son poing droit pour que celui ci se loge dans ma mâchoire. Enfin, avant d'atteindre ma mâchoire, son poing s'attaquera d'abord à mon magnifique masque. Mais avant cela, il fallait déjà qu'il réussisse à me toucher. Il serait évidement bien trop simple pour moi d'esquiver chacun de ses coups, en disparaissant dans l'ombre... Or si "Dark Shen" s'attaquait à moi, c'est qu'il voyait bel et bien un magnifique combat entre nous deux. Il serait dommage de ne pas lui offrir ce qu'il souhaite.

Deux choix se présentaient à moi: soit je répondais de plein fouet à son attaque des plus basiques, soit j'esquivais.

J'allais évidement répondre. En moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, je parais son poing, sans avoir sorti mes lames. Son mouvement fut stoppé, profitant de l'élan, j’agrippais son poignet et balançais un magnifique coup de genoux assez puissant dans les côtes afin que Monsieur Dark Shen recule de quelques mètres. Rien de bien spécial. Juste, une simple attaque.

C'est alors que, sans comprendre pourquoi, je me retrouvais propulsé. Yasuo avait essayé de se protéger, moi, j'avais pris l'explosion en pleine face. Ma tête tournait, mais je devais me remettre au plus vite. Et ce fût non sans surprise que je me retrouvais...coincé dans un arbre.

D'un simple mouvement de bras, je détruisis ce qu'il restait de l'arbre et m'en extirpais. J'avais mal. Une douleur dans le dos, mais je ne devais pas me focaliser dessus. Se focaliser sur une douleur, un mal être, c'est signer son arrêt de mort. Il faut savoir faire abstraction de la douleur et se concentrer sur un but premier.

Le mien était Dark Shen, il ne fallait pas le laisser gagner.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Acte 2 - Les calamités d'Ionia  Dim 4 Fév - 22:18

Tout cela s'annonçait passionnant, car bien évidemment du sang allait couler, la peur allait être semée dans l'esprit de chacun d'entre eux, et ils allaient finir par comprendre que face au Néant, ils ne pouvaient rien, strictement rien. Peut-être qu'ils allaient se soumettre, s'agenouiller, et oser me demander une place dans le royaume du Néant, mais tout ce qu'ils allaient recevoir était une défaite qui serait gravée dans leurs piètres esprits. Personne ne s'opposait aux forces obscures...Zed ? Il n'avait pas l'étoffe d'être un élu des ombres, car lui, il ne cherchait que la puissance. Zed n'était pas spécialement cruel ou sanguinaire, il avait tout simplement choisi d'emprunter une telle voix afin d'atteindre l'utopie de ses potentiels. Syndra non plus, rien qu'une forme de vie vaniteuse, une épave dans ce monde. Sa haine était animée par quelque chose, par son passé, ce que je trouvais particulièrement pathétique. Elle laissait ses vécus contrôler ses émotions, c'était insupportablement stupide. Quant à Yasuo...Un vagabond, rien de plus, un objet parmi tant d'autres dont la disparition n'allait affecter ni Ionia ou aucune autre contrée...Qu'il aille donc vagabonder avec les morts ! C'était le trio envoyé par le destin pour s'opposer à moi, mais ils me faisaient pitié. Tellement, que j'en riais intérieurement. On dirait des cafards...Mais, ils allaient bientôt se rendre compte que le Néant était le vrai chemin vers la puissance pure et véritable.

Le combat poursuivait son cours...Enfin, le massacre plutôt. J'avais porté mon offensif contre Zed, fusant telle un éclair dans sa direction, voulant lui asséner un violent crochet du doigt. Ma cape elle, s'était très bien occupée de Syndra, la soi-disant Mage noire. Yasuo avait le cadavre de Kalista qui planait en sa direction, alors qu'il ignorait que ce cadavre contenait une bombe à retardement qui allait exploser à un quelconque contact physique ou énergétique. C'était palpitant. Mais, mes adversaires semblaient vouloir réagir. Le premier à bouger fut, évidemment, Yasuo qui dans un formidable élan de vitesse effectua un dash en ma direction, voulant s'opposer entre Zed et moi. Il avait lu dans mes mouvements, mais il ignorait que je lisais l'affrontement même dans toute sa totalité. Il arma son épée et se posant près de Zed, il porta un swing circulaire visant à m'ouvrir littéralement l'abdomen. J'esquissai un sourire sous mon masque, remarquant à quel point ils n'avaient pas la notion du travail d'équipe, et cela était crucial pour l'instant, bien que même dans un seul corps en fusion, ils n'auraient eu aucune chance contre moi. Zed agrippa mon poignet, mais de mes pupilles traversées par de l'énergie spirituelle, je pouvais percevoir le poing exact dans son corps dans lequel il appliquait son énergie à lui, et en cet instant précis, ce fut dans son pied que je vis un zap s'effectuer, il allait donc soulever ce pied. En une fraction de seconde, je portai ma main gauche sur mon flanc droit, tenant la lame de l'épée de Yasuo à main nue, tournant même la tête en sa direction, je le désarmai et me servit de cette même lame qui se trouvait sur mon flanc droit pour effectuer un mouvement circulaire de mon bras et le ramener sur mon flanc gauche et par la même occasion taillader le genou de Zed qui s'élevait vers mes côtes. Le sang du ninja des ombres gicla, mais il était dans le feu de l'action et ne put stopper son offensive. Et à cet instant précis, la vague provoquée par la bombe arriva, mais je disparus, me téléportant durant 0,005 secondes dans le monde des esprits, pour ensuite réapparaitre perché sur un arbre tout près de la dépouille de Kalista, donc j'eus le temps de tout voir. Je vis Yasuo être propulsé à une bonne distance dans la forêt, et son épée dans la même direction, puis ce fut le tour de Syndra qui avait le pied ensanglanté par les assauts de ma cape, elle fut assommée durant une longue période. Quant à Zed, ayant le genou en sang, il se retrouva encastré dans un arbre duquel il mit un grand mal à ressortir. J'étais donc là, perché sur l'arbre une main posée contre le tronc alors que j'étais accroupi sur une branche, observant les dégâts de la bombe. Ma cape, plantée au sol revint en ma direction, allant s'attacher à mon dos alors que doucement je me posais sur le sol. Le palais de la magie lui-même s'était retrouvé dans un piteux état. Je marchais lentement quand je vis Yasuo s'approcher du champ de bataille, allant s'asseoir contre un arbre déraciné puis s'était mis à jouer de la flûte. Syndra s'était approchée de lui entourée par des sphères frémissant d'une énergie considérable, son regard était lumineux, alors qu'on pouvait voir son handicap au niveau du pied, mais elle lévitait, n'ayant pas besoin du sol pour se mouvoir. Ce fut autour de Zed, qui sortait d'un arbre et qui alla se positionner tout près du duo formé par le vagabond et la mage noire. Et c'est alors que cette dernière effectua un assez grand monologue cherchant à donner un sens au retournement de la situation, du fait que Shen était possédé par un esprit maléfique tel que moi...Ahaha. Elle finit par un prestigieux:

-Que le meilleur gagne !

J'avais ouvert les mains, écartant un maximum mes doigts, et les fixant intensément pendant que je marchais vers eux. Je pouvais ainsi lire dans leur énergie spirituelle, ce qui me permettait de lire dans leurs actions une fraction de seconde avant qu'ils les accomplissent. Mais là, ils n'allaient pas avoir le temps de réagir.

-Je n'aime pas vos regards, non, non...NON ! NON ! Vous semblez vouloir vous opposer, encore une fois...non...NON ! PROSTERNEZ-VOUS !!!

Le sol même trembla alors que mes doigts écartés avaient instantanément alourdi l'atmosphère de par l'effusion de mon énergie. Ils ne pouvaient se mouvoir sans mettre plus de 5 secondes pour soulever un pied. Et en effet, ils pouvaient voir mon énergie à l'œil nu, l'air même avait pris une teinte noirâtre qui faisait obstacle aux rayons du soleil. L'atmosphère fut tellement lourd que Syndra ne pouvait plus léviter, la flûte de Yasuo fut brisée, et les motifs métalliques sur les vêtements de Zed furent déformés. Les sphères de Syndra éclatèrent, projetant des éclats de magie blessant ses propres compagnons. On pouvait voir les arbres eux-mêmes se courber, se tordre sous la pression atmosphérique. Moi-même j'étais devenu particulièrement lent.

-Ne vous avisez jamais de vous TENIR FACE A MOI ! JA...MAIS !

Mes doigts créèrent une cage autour de chacun d'entre eux, les empêchant de bouger et les forçant à rester en place, Yasuo était dans l'incapacité de faire appel au vent vu que son corps était si restreint que son énergie ne pouvait plus circuler, le vent lui-même n'agissait plus sous une telle pression atmosphérique. Quant à Zed, il ne pouvait aucunement se téléporter, mon énergie bloquait sa métamorphose en ombre. Syndra elle était littéralement clouée au sol, ses sphères ayant éclatées. Tout ce qui se trouvait autour de moi, toute chose s'était prosternée...Mais maintenir cette technique me fatiguait énormément, je m'étais donc  mis à cracher du sang, du sang s'écoulait de mon nez...Et vu que je m'affaiblissais, Shen tentait de reprendre le contrôle. Je luttais contre lui, je luttais contre son esprit pur, mais il semblait être bien plus habile que moi à reprendre le contrôle de son propre corps.

-Vous...Vous trois, je vous déteste amèrement. Les autres mondes s'étaient prosternés devant moi...Ils avaient abandonnés, ils ne voyaient aucune lueur d'espoir face à moi...Mais vous, peuple de Runeterra...Vous êtes maudits ! OUI, MAUDITS !! JE VOUS MAUDIS ! Et, sachez que mon retour est pour bientôt, oh oui, bientôt et cette fois... (Une gerbe de sang s'échappa de mes lèvres) Je vous tuerai tous !!! TOUS !!!

Je disparus. Je m'étais téléporté dans différents endroits d'Ionia, cherchant un espace adéquat pour mon retour dans le Néant. Le corps de Shen fut relâché à des kilomètres du champ de bataille, sur le toit d'une maison alors que moi j'ouvris un portail dans lequel je m'étais enfui. Ils ne pouvaient certes me vaincre, mais...Ils m'avaient terrassés de leur persévérance ! Ils se haïssaient entre eux, mais s'étaient unis contre le Néant, contre moi. C'était admirable, mais à ma prochaine venue, j'allais détruire ce monde ! Car nul ! JE DIS NUL MONDE ! NE ! DOIT ! ÊTRE ! EN MESURE ! DE S'OPPOSER AU NÉANT !

-Dernier post-
avatar
YasuoAdmin
Messages : 37
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18

Feuille de personnage
Arbre: Guerrier
Position actuelle: Ionia
Nombre de techniques:
8/8  (8/8)
Voir le profil de l'utilisateur http://league-reborn.forumactif.com
MessageSujet: Re: Acte 2 - Les calamités d'Ionia  Lun 5 Fév - 7:48

Alors que je jouai de la flûte contre un tronc d'arbre déraciné, Syndra et Zed se positionnaient autour de moi alors que Shen marchais en notre direction.
C'est alors que Syndra fit un petit discours "motivant":

« Yasuo le disgracié, Zed l’assassin des ombres, Syndra, moi, souveraine obscure. Nous sommes tous des rejetés de la société, ayant fuit cette équilibre Ionien... contre notre volonté, ou en le voulant? Mais nous voilà tous les trois, la peste de Ionia, unissant nos forces contre Shen, le gardien déchu de cette contrée. Les rôles se sont inversés... et il n’y aura qu’un mort de plus aujourd’hui, ce sera l’un de nous. Que le meilleur gagne. »

Je ne répondis pas, j’arrêtai juste de jouer de la flûte et la rangeai. Puis je me levai et me concentrai de nouveau sur Shen et ses moindres mouvements, je le vis alors ouvrir ses deux mains et les fixer fermement tout en avançant dans notre direction.
Ensuite il pris la parole :

-Je n'aime pas vos regards, non, non...NON ! NON ! Vous semblez vouloir vous opposer, encore une fois...non...NON ! PROSTERNEZ-VOUS !!!

Je ne pu m’empêcher de ricaner face à sa perte de sang froid. Mais c'est à ce même moment que je réalisai qui lançais une attaque différente que toutes les autres ! Effectivement nous fument violemment attirés au sol. Un grande pression atmosphérique se fit ressentir, la gravité était de plus en plus puissante ! Nous étions tous à quatre pattes au sol, les sphères de Syndra explosèrent et certains débris vinrent nous heurter, l'amure de Zed se déformait et la mienne aussi de plus j'étais presque coupé du vent... Celui ci n'arrivais presque plus à moi.
Shen lui par contre était toujours debout bien qu'il soit ralentis puis il ajouta dans une sorte de folie:

-Ne vous avisez jamais de vous TENIR FACE A MOI ! JA...MAIS !

C'est là que le démon se trompa, quoi qu'il arrive jamais nous n'abandonnerons jamais !
Avec cette pression nous pouvions à peine bouger... Oui à peine mais on pouvait quand même. Je me mis alors à essayer de bouger bien tant que mal et au moment où je me soulevai de quelques centimètres il créa des sorte de petites gages autour de nous ce qui m’arrêta dans ma lancer et me clouai de nouveau au sol. Impossible de bouger. Et cette fois j'étais entièrement coupé du vent.
Honnêtement j'étais mal. Très mal. Et les autres aussi. Nous étions dans l'incapacité de bouger et une douleur permanente se fit ressentir dans nos corps à cause de cette "écrasement". Mais au moment où j'allais perdre espoir, Shen commença à saigner du nez et à cracher du sang. Cette attaque le détruisais de l'intérieur ! Il finira par lâcher et à ce moment précis j'irai lui trancher la gorge... C'est ce que je m'étais dit avant qu'il se remette à parler:

-Vous...Vous trois, je vous déteste amèrement. Les autres mondes s'étaient prosternés devant moi...Ils avaient abandonnés, ils ne voyaient aucune lueur d'espoir face à moi...Mais vous, peuple de Runeterra...Vous êtes maudits ! OUI, MAUDITS !! JE VOUS MAUDIS ! Et, sachez que mon retour est pour bientôt, oh oui, bientôt et cette fois... (Une gerbe de sang s'échappa de sa bouche) Je vous tuerai tous !!! TOUS !!!

Et à peine avait-il fini sa phrase il disparu la pression atmosphérique avec. Un énorme soulagement se fit ressentir mes membres pouvaient enfin se décontracter. Je pouvais enfin respirer normalement j'étais sonné, je décidai alors de  rester allongé quelques secondes.
Après 30 secondes je revins entièrement à moi par simple reflex je me fis entourer par le vent en une fraction de seconde et il me releva tout en formant un bouclier autour de moi.
Je regardai partout autour de moi mais je ne vis pas Shen il avait disparu complètement disparu. Deux minutes s'écoulèrent et un groupe de ninja de Ionia fit son apparition.
L'un d'entre eux s'avança et pris la parole:

-Yasuo, Karma nous à envoyée suite à ton message qui lui est parvenu. Que s'est-il passé ? Et que fais Syndra içi.

A ces mots je compris que c'était fini, je relâcha alors ma puissance accumulé. Je me retourna et je ne vis que Syndra qui était entrain de léviter, Zed par contre lui avait disparu tout comme Shen. Je pris du temps à répondre.

-Mmmm... Euh Syndra est de notre côté. Elle m'a aidée à combattre Shen. Après un combat intense et compliqué Shen à disparu mais le démon en lui était très affaibli. Je n'ai aucune idée où il se trouve actuellement. Je vous laisse vous occupez du reste et des blessés.
Si jamais vous retrouver Shen, ne l'attaquer pas directement. J'ai comme l'impression que le démon est parti. Et dites vous bien que si nous avons gagnés cette bataille et que nous l'avons repoussés c’est uniquement parce que le démon le contrôlant à perdu son sang froid. Alors si vous devez affronter ce monstre ne le sous estimer surtout pas, cette guerre ne fait que commencer !


Sur ces mots mon énergie me quitta un peu plus, j'étais faible. Mon corps n'était pas habitué à contenir autant de puissance et à subir des attaques hors du commun.
Je décrochai alors le fourreau de mon sabre, et remet celui ci dans son fourreau puis je m'en servi comme appui pour marcher. Je me mis donc à partir dans une direction que le vent m'avait murmuré comme à mon habitude.

-Je vous laisse. Courage Ninja. Et merci pour ton aide Syndra... Désolé pour ta jambe, sincèrement.

Aucun d'entre eux n'ajouta quoi que ce soit et Syndra non plus.

Voilà maintenant à peu près 3h que je marchais bien tant que mal avec des poses régulière... Je me sentais beaucoup mieux, mes douleurs s'étaient un peu estompées par contre la fatigue elle était toujours présente.
Et c'est là que je me rendis compte que mon destin était drôlement ironique car quand j'arrivai dans une tout petit village de 5 maisons et une taverne ainsi qu'une forge.
Je vis Shen inconscient sur un des toits. Je décidai alors de monter sur le toit pour vérifier si c'était le démon ou le Shen que tout le monde connais.
Et heureusement pour moi c'était notre Shen... Protecteur de Ionia.

-Bonjour Shen, tu t'es fourré dans une situation très compliquée....

~Dernier post Yasuo~

_________________
"La mort est comme le vent... Toujours à mes côtés !"

ID de techniques: 11 - 25 - 82 - 3 - 49
avatar
Syndra Mage noire
Messages : 11
Date d'inscription : 30/12/2017

Feuille de personnage
Arbre: Berserk
Position actuelle: Ionia
Nombre de techniques:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Acte 2 - Les calamités d'Ionia  Dim 11 Fév - 7:14

Même avec un pied en moins, la mage noire restait de marbre, se tenant devant Shen et le reste du groupe. Ils étaient tous déterminés, prêt à en découdre avec CE Shen. Il semblerait que cette détermination avait affecté cet même personne. Il semblait perdre ses moyens face à un tel acte d’opposition, c’est pourquoi la terre se mit à trembler sous sa colère. Cette sensation était horrible. L’air était devenu lourd, il était dur de respirer. La matière sphérique de Syndra s'effondrer en goutte, se déformant, avant de s’étaler au sol et disparaître. La magie qui permettait à Syndra de léviter était devenue presque inutile face à autant de pression, condamnant Sydra à tomber à genoux au sol, incapable de se tenir sur deux jambes...un pied en moins. Elle s’affaiblissait énormement, sentant son sang, sous la pression, chercher à s’écouler vers la partie inférieure de son corps et se vider par les veines de son pied arraché. Elle était donc à quatre pattes au sol, se maintenant par la seule force de ses bras qui tremblait sous autant de pression. Mais d’une grande ténacité, elle s'était mise à brailler, concentrant sa magie dans ses bras. C’était dur, très dur, d’aller à l'encontre de la magie de Shen. Le sol se fracturer sous ses bras, relâchant des flammeroles d’un violet sombre. Hélas ce n’était pas assez, du moins, c’était un trop grand effort pour la mage déjà bien affaiblie. En effet, des trois guerriers, elle était la plus blessée du combat.

Elle s’effondra donc au sol, enfermée dans la cage de Shen. Elle était par terre, la tête légèrement relevée. Elle serrait le poings dans la terre, ramenant dans sa paume le sol cailleux du terrain. Son sang continuait de se vider. Mais, elle restait concentré, elle ne devait pas faiblir qui à y laisser la vie. Elle fixait Shen de ses deux yeux immaculés, jetant de temps en temps un regard à ses deux acolytes étant en meilleure posture qu’elle. Elle remarqua du sang coulant de son nez, dessinant une tâche rouge. Maintenant elle avait compris. Un peu en retard, sûrement, mais tout était clair. Elle leva avec difficulté son bras droit, prenant appuie sur celui de gauche pour redresser son buste. Elle pointa Shen du doigt, en souriant, un oeil fermé sous la douleur de ses blessures. Elle ouvrit les lèvres, celle-ci étant abîmées par diverse petites coupures et quelques points de sang, et s’exclama à ses camarades.

- “Il est possédé. Ce n’est pas Shen, c’est quelqu’un d’autre… Il ne tiendra pas longtemps. On le combat de l’extérieur tandis que le vrai Shen le combat de l’intérieur. Il nous faut juste du temps et ce fléau sera arrêté.” Sous ses mots, Syndra se mit elle tousser, crachant ironiquement elle aussi du sang. Elle avait reçu des coups brutaux ayant surement créer une plaie interne. C’était douloureux mais elle restait en vie. Elle lâcha prise, laissant tomber son bras au sol ainsi que son propre buste. Elle resta à fixer Shen. “ Démon..”

Effectivement, le vrai Shen se battait pour reprendre le contrôle de son corps. Le démon perdait ses moyens, s’énervant et criant comme un furibond. Il ne fut pas plus longtemps pour qu’il finisse par fuir, crachant du sang. Qui a blesser son propre corps, Shen allait se libérer des griffes de cette chose. Le ciel avait changé, les nuages se dissipait peu à peu, comme si la nature reprenait vie. Les premières lueures du soleil avait posées leurs douces chaleurs sur le champ de bataille, se posant sur la peau de Syndra comme une chaleur maternelle et réconfortante. C’était donc fini? Comme ça? Aussi simplement? Syndra se mit à rire aux éclats, à la fois abasourdie par cette “fin” que par le simple bonheur d’être en vie. Elle finit par se calmer quand les ninjas arrivèrent, se redressant pour léviter de nouveau. Elle avait mal partout et n'utilise donc plus que sa magie pour guider son corps. Elle avait enveloppé sa cheville en charpie par sa magie. Un voile sombre entourait celui-ci, prenant diverse forme. Elle avait remplacé son pied disparu par une longue lame d’un mauve foncé. Cette “prothèse” lui remontait jusqu’au genoux. Elle se soignerait chez elle, pour le moment elle devait juste empêcher le sang de couler encore, alors sa magie lui servirait de bandages. Elle lévitait, fixant la scène du combat. Elle jeté un coup d’oeil à Yasuo quand celui-ci s’excusa de sa perte de sa jambe. Comme-ci il en était coupable. Elle sourit, baisser la tête, avant de lever les yeux au ciel.

- Voilà une bonne journée de faite!

Sous ce ton ironique, elle commença à léviter vers la forêt adjacente, traversant les premiers arbres de celle-ci qui s’était courbé durant le combat. Elle se posa sur un rocher dans la forêt, au calme. Elle s’était assise et regarda ses mains longuement. Elle n’arrivait pas à penser quoi que ce soit, elle se contentait du silence de la forêt pour se calmer.  

Elle ne se demandait qu’une chose : Si l’équilibre même a réussi à faire preuve de faiblesse face au néant, comment elle pourrait lui tenir tête? Elle n’était pas assez puissante, pas encore, et elle savait que ce fléau allait revenir, encore plus fort. Elle restait donc là, méditant sur son sort et celui de Runeterra.

~Dernier Post de Syndra~
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Acte 2 - Les calamités d'Ionia  

Acte 2 - Les calamités d'Ionia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Fin de l'acte et passage en beta
» LA GRANDE EPIDEMIE - acte 1
» [B] La trahison est un acte impardonnable. [Ft. Kadoria Shuji]
» Acte 1 : Changer les traditions !
» Préval Acte II; par Jean Erich René !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance de Runeterra :: Runeterra, selon nous... :: Event - Acte-