Renaissance de Runeterra
Bienvenue sur le forum de RP au contexte basé sur un jeu duquel tu as certainement entendu parler: League of Legends.
Rejoins-nous et réécris l'histoire de la League à ta manière en incarnant ton main, ou encore ton champion favori !

Avis: On n'utilise plus la chatbox du forum. Veuillez rejoindre notre Discord si vous voulez communiquer avec nous !

Au plaisir de vous compter dans nos rangs, jeune aventurier(ère) !
Et si toutefois, vous avez la flemme d'une présentation, nous avons des personnages prédéfinis libres ! Faites un tour dans la section "Présentations" !




 
Reprise du Forum en cours

Partagez|

Prélude II- Réveil et Éveil

avatar
Krana
Messages : 35
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 23
Localisation : Ionia

Feuille de personnage
Arbre: Assassin
Position actuelle: Noxus
Nombre de techniques:
6/8  (6/8)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Prélude II- Réveil et Éveil  Mer 18 Avr - 8:07


La neige craquait sous les pas d’un homme de grande taille. Son corps recouvert de divers morceaux de peau qui lui servait de manteau et son visage emmitouflé dans une capuche, on n’apercevait que son visage. Un teint bronzé par le soleil, des longs cils et des yeux d’un bleu vitreux. Il avait quelques rides se mêlant à sa barbe des premiers jours. Il avançait dans la neige sans difficulté, visiblement habitué à la marche. Il savait où il allait. En effet, il s’enfonçant dans les bois, s’aidant d’une longue branche de bois pour s’avancer doucement mais sûrement dans la montagne. Il s’arrêta au bout d’un instant, posant sa main sur un tronc de cèdre, celui-ci ayant un grand trou au centre de son tronc. Il s’était fait transpercer par quelque chose et cette chose y avait laissé sa marque. Une légère fumée noire et aux grumeaux rougeâtres sortait de l’impact. L’homme enleva son gant de cuir et approcha son doigt de cette étrange masse sombre mais comme entendant un léger bruit, presque inaudible, il se retourna. Il était prêt à dégainer son arme mais n'apercevait personne, il reprit son calme et s’avança, curieux, vers la source du bruit.  Il s’avança, le bruit venait de tout droit: au milieu de cette forêt dense, face à l’homme se dressait un tremplin fait de rochers, donnant directement à une petite clairière. Il s’avança prudemment pour éviter de glisser sur les rochers presque glacé par la glace. Du sang coagulant était accroché à la roche. Il marcha dessus en y jetant un œil avant de relever les yeux. Une forêt escarpée s’étendant dans l’horizon, impossible de connaître sa limite, la seule sortie était derrière lui, l’entrée de la forêt et au pied de la montagne. Soudain, il quitta des yeux le blanc immaculé des arbres pour plonger sur regard vers le bas. La neige de la clairière brillait sous les rayons du soleil, se mélangeant au sang. Juste en bas, le corps sans vie d’une jeune femme. Ses cheveux étaient rouges écarlates, sa peau qui malgré tachée de  sang était d’un blanc majestueux. Ses lèvres roses perlées de quelques gouttes sanguinolentes était mi-close. L’homme sourit en voyant la scène. On aurait pu croire à un pervers appréciant voir des jeunes femmes mourir mais il n’en était pas de ceux là. Il descendit alors rejoindre le corps, appelant la jeune femme par son véritable prénom: Krana.

L’homme enleva plusieurs couches de son manteau de fourrure qu’il déposa au sol comme un tapis puis déposa le corps de la jeune femme dessus avant de le tirer dans la neige, retournant au pied de la montagne. Il n’arrêta pas de lui parler, lui expliquant qu’elle n’aurait jamais dû perdre son bras et que cela était insupportable pour lui. Bien sûr ce n’était qu’un monologue, la femme ayant déjà perdu toute vie en elle ne pouvait pas lui répondre. L’homme, au bas de la montagne finit par porter sur ses épaules la jeune femme jusqu’à un port Ionien. Il se tenait confiant, le navire dans le quel il embarquait été sûrement le sien. Krana quittait définitivement sa terre natale, voguant vers des flots inconnus, aux désirs d’un seul homme. Durant le voyage, il en profite pour panser les blessures de la jeune femme, nettoyant son corps du sang et changeant ses vêtements. Son corps dénudée, l’homme posa sa main sur le ventre de Krana. Il ferma les yeux un instant pour les ouvrir de nouveau rapidement, serrant les dents.

- Qui a osé? Qui ?! Tu n’étais pas censé porter la vie en toi. Qu’importe, il est mort aussi avant d’avoir eu la chance de posséder une conscience. Tu es vraiment irréparable... J’ai tout donné pour toi, pour que tu deviennes l’arme parfaite et tu me déçois encore. Ne penses donc tu jamais à ce bon Oeth se démène pour toi? J’espère que tu n’oublieras jamais ce détail.

L’homme soupira. En effet, c’était lui Oeth. Il retira sa main du ventre de la jeune femme pour déposer un épais manteau de fourrure sur elle, puis quitta la loge pour monter sur le pont, observant l’horizon. De nombreux forts bâti en hauteur était proche des côtes. Il n’y avait pas de doute sur la destination, c’était Noxus.


_________________
La mort est notre destinée... Mais seul les lâches partent en premier pour en renaître plus fort.



Krana

avatar
Krana
Messages : 35
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 23
Localisation : Ionia

Feuille de personnage
Arbre: Assassin
Position actuelle: Noxus
Nombre de techniques:
6/8  (6/8)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prélude II- Réveil et Éveil  Dim 22 Avr - 12:39

Noxus... plutôt imposante comme capitale, avec son port principal entouré d’immense tour de guais et de remparts en pierres sombres. Le port? Bah... du même style. Un mélange brut et sauvage de Noxus mélangé à la joie de vivre des commerçants venu de Bilgewater. Suite à l’attaque du néant le commerce était difficile, les ports étant réservés à l’armée. Mais sur sa petite frégate, armé d’un médaillon en forme de rose, Oeth accéda rapidement au port. Une fois amarré, il descendit tranquillement pour s’avancer sur le ponton. Trois mètres plus loin, adossée sur des tonneaux remplie de sel et de blé, une jeune femme le fixait.




- Alors l'étranger, t'arrives enfin? Tu t'fais désirer toi.. j'aime ça. 


Oeth se retourna vers elle, surprit.


- Nous t'attendions. Où est la marchandise?


Oeth ne répondit pas, il se contenta de lever légèrement le menton en fixant son navire. La jeune femme suivit sur regard en souriant avant de s’avancer vers le navire à ses côtés. Une fois à l’intérieur des appartements du capitaine où le corps de Krana, allongé dans le lit sommeillait, la jeune femme souleva le drap pour observer les dégâts qu’a subit le corps de celle-ci puis, suivit d’un sourire, croisa les bras.


- Okay super! On prend! Bon... elle respire déjà plus donc ça embête un peu mais on s’en chargera. Mais elle m’a l’air vachement fébrile non? J’aurais imaginé une bonne montagne de muscles pour ce rôle moi!


- Hm... méfiez vous de l’eau qui dort. Ce n’est pas avec la force que l’on dompte une bête mais avec le coeur, mademoiselle.


- Ooh arrête un peu ton numéro de gentleman! Si t’penses qu’elle tiendra alors j’te crois, de toute manière moi je fais que le transport ensuite c’est toi qui gère!

Oeth ne répondit pas, il tourna la tête vers la porte extérieure longuement avant de soupirer et d’envelopper le corps inerte de Krana dans un linceul beige, la portant ensuite avec une grande délicatesse dans ses bras. Accompagné de la jeune pirate messagère, le marchand Oeth marché le long de la route principale sans râler. Il était habitué à la marche et Krana était légère. Même si la route était faite de galets glissant il ne tomba jamais, se tenant parfaitement droit. Une montagne était face à eux, celle ci creusée par les mains d’hommes il y a des siècles pour créer Noxus, une cité-état fière où la loi du plus fort règne. Sans problème ils y accédèrent à l’aide du médaillon en forme de rose bien mystérieux et traversèrent les rues du quartier d’ivoire ou différents mémoriaux d’héros de guerre jusqu’à atteindre le palais principal. La pirate s’arrêtait alors, saluant notre marchand.


- J’m’arrête là camarade! Bonne chance à toi! Si t’ai encore en vie, un p’tit verre ça te dit? J’serais toujours au même endroit.


Elle partit en riant, laissant stoïque Oeth qui s’en émotion se retourna de nouveau vers le palais. Il leva les yeux, suivant du regard l’architecture de Pierre parfaitement exécutée. Ici, taillée dans la roche, la cité ne montrait que sa force et sa puissance. Tout était construit haut ici. Et cette grande tour en était la preuve. Soupirant, la marchand s’avança, passant les gardes sans soucis jusqu’à atteindre une grande salle juste en dessous des quartiers générales du grand général Jericho Swain. Oeth déposa le corps de la ionienne sur un plateau taillé dans la roche, caressant doucement ses cheveux rouges avant de bien replacer le voile blanc sur elle, puis recula. Il croisa les bras dans son dos et quand le grand général entra, il dit une légère courbette par signe de respect. Soudain, derrière lui, une main féminine se posa sur son épaule.


- Allons, allons... détendez vous.


Oeth tourna légèrement le regard et aperçu LeBlanc. En grande puissance à Noxienne hormis Swain et le chef des armées... c’était évidement elle. On ne savait que très peu de chose à son sujet mais elle se tenait toujours aux côtés de Swain. Elle sourit et s’approcha en premier du corps, enlevant en toute disgrâce le drap, laissant le corps dénudé de Krana aux yeux des gardes et du grand général. Ne voulant pas montrer son mépris, Oeth se terra dans le silence.


- Alors voyons... Il va donc vraiment falloir la réanimer. Son corps est bien amoché mais je pense que notre « ami » aidera pour tout ça. Cela vous convient, Jericho?


LeBlanc semblait familière avec le grand général.. pas étonnant à vrai dire. Swain glissa sa main au dessus de Krana, dans la toucher, avant de la glisser de nouveau sous son long manteau noir et répondre d’une voix strict « Oui. ». Sur ces mots, LeBlanc sourit et ordonna aux gardes de l’emmener dans une autre salle. 

- Maintenant... il faut te payer!


- Prendrez vous soin d’elle? répondit Oeth spontanément.


- Bien sur. Elle nous est précieuse maintenant. Enfin... ce qu’elle contiendra le sera, donc oui, nous en prendrons soin.


- Elle sera donc uniquement une arme... j’estime que c’était dans le contrat.


- Vous savez, Oeth. Il y a bien longtemps, des dieux forts et puissants ont été réduit à néant durant une guerre. Ces dieux nous viennent d’une ancienne croyance... alors nous, la Rose Noire, avons chercher des réponses. Ces dieux existent, enfermé, et n’attendent que d’être libéré. 


Oeth répondit par un silence. Il observait tout autour de lui avant de fixer LeBlanc dans les yeux, souriant.


- Elle ne sera jamais enfermé comme une bête de foire.


LeBlanc avait disparu au même moment, tandis que sa voix résonnait dans la grande salle: « J’y compte bien. ». Les gardes mirent à la porte rapidement le marchand.

_________________
La mort est notre destinée... Mais seul les lâches partent en premier pour en renaître plus fort.



Krana

avatar
Krana
Messages : 35
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 23
Localisation : Ionia

Feuille de personnage
Arbre: Assassin
Position actuelle: Noxus
Nombre de techniques:
6/8  (6/8)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prélude II- Réveil et Éveil  Lun 23 Avr - 7:59

Suite à cela, Swain avait fait un discours aux membres les plus important de Noxus. Les familles nobles et dirigeant militaire avaient été appelé à l’écouter. Il  expliqua de longues minutes que la ville reprenait peu à peu sa stabilité et qu’ils n’avaient aucun signe de préparation militaire chez leurs ennemies.  Il leva alors la main vers le ciel, fermant sa poigne maléfique. Ses corbeaux se mirent à croasser en coeur puis quelques minutes après, il s'exclama.

- Nous attaquerons Ionia de nouveau. Mais pour cela, nous serons plus malin qu’avant. Nous allons diviser leurs forces armées… Et pour cela, nous nous aiderons d’une arme. Nous avons acquis une connaissance importante en la matière des darkins. oui, vous connaissez ce nom, nous croyons en eux ils y a des siècles de cela. Nous les croyons morts mais ils résident encore, sous forme d’entité, dans des réceptacles. Nous en avons acquis un, sous forme d’une lame. Nous l’avons trouvé dans le désert de Shurima, près de notre frontière, enterré dans un tombeau enfouie sous le sable. Si l’invasion de ces monstres du néant nous a causé un malus, elle a aussi permit de faire surgir de terre cette relique. Nous utiliserons un corps pour contenir cette bête… Nous réveillerons “Le Dévoreur”.

La fouille acclamé déjà Swain qui expliqua comment l’attaque se déroulerait. Dans un coin, à l’ombre, les assassins de la famille DuCouteau chuchotaient entre eux le peu de confiance qu’ils apportent à ce plan et à ce réceptacle. Allaient-ils vraiment contrôler un darkin?



Plus tard…sous terre.



Dans cette grande salle sombre, semblant être construite directement sous terre, on avait emmené le corps de Krana.La salle était très grande, une sorte de cathédrale creusée dans la roche de la montagne directement. Il y avait différent étage qu’on pouvait accéder par des ponts et escaliers en pierre.Un liquide rouge tombé du haut de la salle, tombant au sol telle une  cascade pour former des petits ruisseaux au sol. Au centre, parmi les rochers pointu s'hérissent du sol, en cercle, un groupe de personnes en toge s'attellent à leur tâche. Au milieu d’eux, sur une grande table en pierre, le corps de Krana était nu, immaculée de sa peau blanche.Elle avait été nettoyé de son sang, il ne restait que ses blessures encore rouge de sang coagulant sur elle. Il y avait beaucoup d’agitation autour d’elle, les semblant mages tournés autour, parlés, révisés leurs livres. Soudain, apparu LeBlanc. Elle était suivit d’un homme.. non, une sorte d’abomination. Un être possédant la taille d’un enfant mais cousu de partout ,aux oreilles de Yordles, griffes de bêtes.. ça faisait de la peine de voir autant d’horreur faite un à être vivant. Il tenait dans un drap épai noir une lame. C’était un katana plutôt long à la lame rouge et noire et au manche entouré d’une bande de tissu rouge écarlate. Une énergie imposante et angoissante en émanée. Le duo s’avança donc vers la dépouille de Krana, s’installant sur un rocher un peu plus en hauteur. LeBlanc ordonna aux mages de se mettre en place, ce qu’ils furent directement. Ils se mirent alors en cercle, récitant un puissant sort en levant les bras vers le haut. Quelques minutes après, comme attiré par les chants des mages, le soleil se glissa entre le peu de creux de ce lieu pour frapper de sa chaleur de corps sans vie de la jeune femme, faisant briller ses longs cheveux rouges comme les flammes d’un feu. Le sol trembla ensuite, les chants s'intensifiant. Une cascade à l’eau rouge se forma alors au dessus du corps de la défunte, se déversant sur elle. on entendait le bruit aigue de l’eau s’écrasant sur sa peau encore assez fraîche pour rebondir légèrement.



Le liquide s'infiltre alors par les orifices de la jeune femme, se glissant dans ses narines, sa bouche, ses oreilles et même dans ses yeux. On le voyait remplir ses veines de son rouge éclatant, remplir tout son corps à la lumière de soleil, reflétant un arc-en-ciel ocre grâce à l’eau.Le processus était en marche. L’être difforme regarda LeBlanc, joyeux.

- Ma Dame… vous avez encore réussi! La Rose Noire a encore réussi!

- Bien sûr que J’AI réussi. Tout se passa comme prévu.. nous allons bientôt pouvoir finir. prépare toi, bête.

Il acquiesça et descendit de l’estrade pour s’approcher du cercle des mages qui continuaient leur rite. Le corps de la jeune femme reprenait vie petit à petit. Ses poumons se gorgent premier de l’eau rouge pour ensuite gonfler en se gorgeant d’air. Le liquide rouge traversa ses veines en laissant place à du sang. Elle prenait vie, devant leurs yeux, de nouveau. L’être difforme regarda alors LeBlanc qui hocha légèrement la tête. Il se glissa entre les mages pour atteindre la jeune femme encore inconsciente mais bien vivante. Il la regardait avec ses grands yeux. Elle était si jeune et belle qu’il eut un moment d’hésitation avant d’être accéléré par le cri de la manipulatrice.  Il saisit le pommeau du katana, sa main entouré du tissu pour éviter tout contact avec. La lame vibrée en s’approchant du corps de Krana, comme l’appelant. L’être soupira et planta d’un grand coup la lame dans le thorax de la jeune femme. Après une grande et longue minute où la lame tremblait, elle finit par libérer une grande puissance maléfique qui envahie les lieux. L’air devint lourd et le soleil fût caché par les nuages rouges assombrissant le ciel. La terre tremblait sur la montagne noxienne… Le corps de la jeune femme absorba la lame qui s’enfonça petit à petit en elle jusqu’à disparaître complètement. Les anciennes marques de brûlures de la jeune femme furent recouverte d’une chair à la couleur rouge foncé et aux dégradés grisonnant. Ainsi son oeil droit fût souligné de cette marque qui arriva jusqu’à son nez. Son corps et son épaule en fût recouverte aussi, mais d’une forme différente.. Cette partie dessinait une sorte d’armure presque sur elle, semblant être a forme que souhaite prendre le darkin. Les yeux de la jeune femme s’ouvrirent. L’un bleu comme autrefois et l’autre d’un rouge diabolique. elle se mit à hurler et la terre se mit encore plus à trembler. L’énergie qui débordait de son corps était improbable et l’aide devenait irrespirable… Alors LeBlanc ordonna qu’on endort la jeune femme.




Alors endormie, la jeune femme était installée sur son lit de pierre. LeBlanc ordonna quelques ordres à ses deux gardes et alla vers le corps. Elle lui murmura à l’oreille quelques mots inaudible mais si puissant que même endormie ils résonnent en elle.


Quand tu te réveilleras.. n’oublie pas ta mission.. tu dois…


Ensuite elle disparut, ne laissant que la fin à Krana. La jeune femme fût alors préparé.
On lui coupa les cheveux qui eux mesuraient bien 1m30 avant pour qu’ils ne lui arrivent qu’en bas du dos cette fois. On lui mit une combinaison courte en cuir noire, typique des assassin noxienne pour son efficacité à se mouvoir.Elle portait ensuite de long bas noir avec de longues bottes de cuir marron qui lui remontent jusqu’aux cuisses. Les talons de ces bottes étaient des pistolets hextech.. une technologie travaillé à l’académie et aux connaissances de Zaun en la matière. Ils s'enclenchent avec un mécanisme  simple que l’être difforme lui murmurait en suivant les indications de LeBlanc, pendant qu’il habillait la jeune femme. Pour couvrir ses épaules, l’être lui déposa un long manteau de cuir sur ses épaules, étant incapable de glisser son bras droit dedans dû à l’imposante masse de chair darkin.  Oui.. ce darkin semblait avoir prit forme à chaque endroit où elle avait été fortement blessé. En effet, le Dévoreur, ou Barrath de son nom, se nourrissait avidement de la souffrance de ses victimes… C’était donc logique qu’il s'approprie les lieux de souffrance de la jeune Krana.Il déposa un médaillon au cou de la jeune femme. un cristaux rouge qu’on lui avait donné plus tôt… Krana était enceinte avant sa mort et on avait récupéré l’embryon pour le cristallisé dans son sang. L’être dit alors au revoir à la jeune femme, un peu inquiet de son cas lorsque les gardes la prirent pour l’emmener ailleurs, dans une grande tour de Noxus, à son sommet où personne n’oserait y accéder pour déranger le sommeil de cette arme de guerre.

Enfin.. c’est ce qu’ils croyaient.

_________________
La mort est notre destinée... Mais seul les lâches partent en premier pour en renaître plus fort.



Krana

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Prélude II- Réveil et Éveil  

Prélude II- Réveil et Éveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance de Runeterra :: Runeterra :: Noxus-